Noël dans les musées et les lieux culturels

Comme chaque année, de nombreux établissements municipaux proposent des rendez-vous culturels pour tout public.

Une promenade immersive et féérique avec 300 sculptures géantes est proposée dans le cadre des 150 ans du Palais Longchamp et des festivités de fin d’année.
Ce projet « Les lumières légendaires de Chine », présenté par Francesco Bouglione et Talents & Productions, fait suite au très grand succès du spectacle de lanternes chinoises monumentales « Espèces en voie d’illumination » présenté au Jardins des Plantes à Paris, du 16 novembre 2018 au 15 janvier 2019, qui a accueilli en 2 mois plus de 370 000 visiteurs.

C'est à Marseille que Francesco Bouglione et Talents & Productions installent cette exposition, première étape d'une tournée avec un show inédit, donnant vie à une légende chinoise ancestrale de la fête des lanternes, dans une profusion de lumière, de couleurs, de personnages, d’animaux mythiques, de décors somptueux, avec plus de 300 sculptures et lanternes en métal recouvertes de soie peinte : animaux, dragons, pagodes, fleurs, forêt magique aux proportions humaines ou gigantesques.

L’envers du décors en quelques chiffres :
- 40 artisans chinois
- 300 sculptures de 20m de haut pour certaines et 30 tableaux thématiques
- 26 tonnes de métal et 8km de soie
- 40 artisans chinois et 8 corps de métiers
- 25 000 ampoules LED

  • "150 ans du Palais Longchamp"
    Palais Longchamp

    Du 12 au 15 décembre

Edifié pour célébrer l'arrivée des eaux de la Durance, le Palais Longchamp, chef d'oeuvre architectural du Second Empire, fête ses 150 ans en 2019. 
Le Palais Longchamp reste le témoin d'un bouleversement historique pour la vie quotidienne des Marseillais : résoudre la pénurie d'eau grâce à l'acheminement jusqu'à Marseille des eaux de la Durance par un canal dérivé. Le creusement de l'ouvrage de 87 km entre 1838 et 1851, traversant les chaînes de collines entre la Durance et le littoral, de passages souterrains en aqueducs, s'achève par un immense château d'eau à Marseille. 
Le chantier se poursuit avec la construction du Palais, pour abriter le Musée des Beaux-Arts et le Muséum d’Histoire Naturelle, dans un parc de 12 hectares, avec un jardin zoologique d'acclimatation et l'onservatoire astronomique.

Le Palais Longchamp à la gloire de l'Eau, des Arts et des Sciences fut inauguré en 1869.

Depuis 150 ans, de part et d'autre du majestueux arc de triomphe central, les péristyles desservent les deux musées, parfaitement symétriques, aux décors intérieurs remarquables. Aujourd'hui, le Palais Longchamp et ses jardins sont le lieu privilégié des grands évènements culturels : expositions internationales, Festival de jazz...

La Ville de Marseille célèbre cet anniversaire et l’arrivée de l’eau à Marseille autour du nouvel accrochage de la collection du Musées des Beaux-Arts, de la réouverture après travaux du Muséum d’Histoire Naturelle et d’un programme festif mettant en valeur ce patrimoine unique :
Jeudi 12 décembre
Exposition 200 ans de curiosités #1 dans les jardins (9h30 à 18h)
Visite guidée du Palais et du parc jusqu'au pavillon de partage des eaux Le Tore (15h), spectacle son et lumière Les Fontaines dansantes (17h30 à 21h30).
Gratuit
Vendredi 13 décembre
Visites libres ou commentées des chefs d'oeuvres et collections du Musées des Beaux-Arts (9h30 à 18h), exposition 200 ans de curiosités #1 dans les jardins (9h30 à 18h), visite guidée du Palais et du parc jusqu'au pavillon de partage des eaux Le Tore (15h), spectacle son et lumière Les Dontaines dansantes (17h30 à 21h30).
Gratuit
Samedi 14 décembre
Visites libres ou commentées des expositions du Musée des Beaux-Arts et du Muséum d’Histoire Naturelle (9h30 à 18h), jeux de piste, photo booth et animations pour les enfants, visite guidée du Palais et du parc jusqu'au pavillon de partage des eaux Le Tore (15h), spectacle son et lumière Les Dontaines dansantes (17h30 à 21h30), soirée festive par le Collectif Borderline (19h à 23h).
Gratuit
Dimanche 15 décembre
Visites libres ou commentées des chefs d'oeuvres et collections du Musées des Beaux-Arts (9h30 à 18h), visite guidée du Palais et du parc jusqu'au pavillon de partage des eaux Le Tore (15h).
Gratuit
 

  • "Par hasard"
    Centre de la Vieille Charité - Friche de la Belle de Mai
    Jusqu'au 23 février

Du hasard au sublime, un parcours en deux sites, avec le parcours chronologique du Centre de la Vieille Charité et celui de la Friche la Belle de Mai.
Visites animées, projections et exposition, visites individuelles commentées, conférences.
 

  • MAAOA
    Centre de la Vieille Charité
    Du 12 au 15 décembre

Le musée propose une collection riche d’objets d'art, à la fois témoins culturels et oeuvres à part entière. Depuis 1992, il est le seul musée en France, avec le musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris, exclusivement consacré aux arts de l'Afrique, de l'Océanie et des Amériques. Au coeur du Centre de la Vieille Charité, le MAAOA fait découvrir des oeuvres qui témoignent d’une intense richesse esthétique et culturelle, d’un savoir-faire et d’une créativité exceptionnelle à travers le monde.
 

Dans une scénographie évoquant le temple de la vallée de la pyramide de Khéphren, le visiteur parcourt la préhistoire, la vie quotidienne, la religion, les rites funéraires et la tombe, une demeure pour l'éternité. Il découvre ensuite un itinéraire sensible : des rives du Tigre, de l’Euphrate et des rivages grecs jusqu’à l’Italie romaine en passant par les îles de la Mer Méditerranée parmi les plus emblématiques. Ainsi, les civilisations antiques se révèlent ici par autant d’objets d’exception.
Visites commentées, animations, concerts.
 

Pour cette nouvelle exposition, le Préau des Accoules accueille des oeuvres d’art issues des riches collections des musées de Marseille, sous l’éclairage de la pédagogie et ce, dans un espace de grande qualité architecturale.
 

  • Man Ray et la mode
    Musée Cantini
    Musée des Arts décoratifs, de la faïence et de la mode - Château Borély
    Jusqu'au 8 mars

Man Ray renouvelle la photographie de mode, champ alors en pleine expansion mais encore très souvent cantonné au registre documentaire. Il lui confère une dimension expérimentale, faite d’inventivité technique et d’une liberté de ton inédite venue de l’art, de la scène et de la vie culturelle contemporaine. Il s’inscrit aussi bien dans les mouvements d’avant garde de son temps que dans la culture de masse qui émerge alors.
 

  • Le jeudi, c'est Borély
    Château Borély
    Jeudi 12 décembre - Enfants - Gratuit

Balade épicée et dégustation culinaire par Yael Nacache, pâtissière et chocolatière à Marseille, autour des collections de faïence du château Borély et notamment de la barque aux épices du XVIIIe siècle, de la Veuve Perrin.
 

L’exposition explore le récent passé du quartier de la Cayolle, situé aux portes du Parc national des Calanques, au Sud de Marseille. Basée sur un important travail de collecte d’archives réalisé par le CIQ, elle évoque l’histoire du quartier de 1944 à nos jours, et plus spécifiquement celle du camp du Grand Arénas, et de ses habitants issus de plusieurs communautés en transit entre 1944 et 1966. C’est un aspect important de l’histoire contemporaine de Marseille, qui est dévoilé au travers du regard de ceux qui l'ont vécue.
 

  • 'Port antique - Ici commence notre histoire"
    Musée d'Histoire de Marseille
    Dimanches 17 novembre, 1er et 15 décembre
    (14h-15h30) : visites commentées
    Mardi 26 novembre à 18h dans le cadre des Mardis de l’histoire : La restauration du navire romain de la Bourse : une histoire au long cours
    Mercredi 18 décembre (15h-16h30) : visites en famille

Le site du Port antique de Marseille - dont les vestiges témoignent de la plus ancienne ville de France fondée vers 600 avant notre ère - est entré dans une nouvelle phase de sa très longue histoire. Une opération de requalification du site, financée par la Ville de
Marseille avec la participation de l’État (Conservation Régionale des Monuments Historiques) et du Département des Bouches-du-Rhône, s’est achevée en septembre 2019, constituant ainsi la dernière étape de la rénovation du musée d’Histoire de Marseille.

Désormais, les visiteurs entrent par la porte monumentale de l’enceinte antique remise en valeur, pour cheminer sur la voie romaine et redécouvrir les aménagements portuaires et funéraires, témoins de l’occupation continue du site depuis 26 siècles.
 

13 séquences chronologiques, introduites par un objet-phare emblématique de la ville, jalonnent le parcours du musée d'Histoire de Marseille, des premières occupations préhistoriques aux développements urbains contemporains. Visites commentées, visites thématiques, ateliers en famille, « mardis de l’histoire ».
 

Cet exceptionnel vestige d’entrepôt romain évoque l'activité portuaire de Marseille entre le VIe siècle avant notre ère et le IVe de notre ère. La vocation même de la ville comme port de transit s'y révèle grâce aux témoignages des objets présentés, fruits des recherches archéologiques sous-marines : amphores, éléments d'accastillage, objets de la vie quotidienne.

  • "Fibre sensible"
    Maison de l’Artisanat et des Métiers d’Art
    Du 13 décembre - 15 février - Gratuit
    Du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 13h à 18h. Le samedi de 13h à 18h

Après le bois en 2017 et le textile en 2018, cet hiver la MAMA poursuit le parcours de la fibre végétale pour explorer le papier. L'exposition invite à découvrir les métamorphoses des feuilles. Quinze créateurs et un collectif qui consacrent leur talent à l'art du papier, investissent la MAMA pendant deux mois. Leurs univers créatifs parfois éloignés ont en commun d'utiliser la légèreté du papier pour composer des oeuvres fortes qui éveillent la fibre sensible du spectateur.

Les Archives municipales de Marseille proposent une synthèse inédite de l’histoire de l’institution policière et de ceux qui l’ont faite, du XVIe siècle aux années 1970, retraçant ainsi l’histoire des rapports quotidiens entre les Marseillais et les forces de l’ordre, dans une ville réputée indisciplinée.
"A propos de Michel Petrucciani"
Bibliothèque Alcazar BMVR
Jusqu’au 30 novembre - Gratuit

Michel Petrucciani (1962-1999) fit ses premiers pas visibles dans le Midi, avant de connaître la consécration au delà de nombreux océans. Christian Ducasse, journaliste reporter photographe, fut le témoin de ses aventures itinérantes sur les hauteurs du jazz.
 

  • "Le Marseille d'Izzo"
    Bibliothèque Alcazar BMVR

    Du 5 décembre au 1er février - Gratuit

    Marseille est le personnage principal de Jean-Claude Izzo. Un Marseille méconnu, secret, tapi dans l’ombre des ruelles du Panier et de sa Vieille Charité, embusqué sur les terrasses des modestes cabanons du port des Goudes ou alangui au bout de la digue du large. Loin des clichés traditionnellement servis pré - emballés aux touristes, le Marseille d’Izzo est celui du coeur. Il doit se vivre, il se mérite. Lié d’amitié avec le photographe argentin Daniel Mordzinski, Jean-Claude Izzo l’a entraîné dans son Univers, sur les lieux de ces romans, le théâtre de sa vie.
     
  • Mémorial de La Marseillaise

    Le Mémorial de la Marseillaise retrace l'histoire de l'hymne national et de la Révolution française jusqu'au début de l'année 1793. Dans ce centre d’interprétation, le public découvre, sur un parcours scénographique de 45 minutes, un parcours de visite dynamique, ludique et éducatif autour de l'histoire d'un des plus prestigieux symboles de la République française : la Marseillaise.
     
  • Ouverture du Mémorial des déportations
    À partir du 20 décembre 2019

    Situé au pied du Fort Saint-Jean, le Mémorial des camps de la mort a été inauguré en 1995 à l'occasion du 50e anniversaire de la libération des camps : il est installé dans un blockhaus de la Seconde Guerre mondiale construit par l'armée allemande dans un ensemble du verrou défensif, devant prévenir un débarquement des Alliés en Provence.
    L’exposition de préfiguration proposée dès le mois de décembre évoque longuement les événements tragiques de l'année 1943, menés par les Nazis avec la collaboration du régime de Vichy : rafles, déportations et destruction des vieux quartiers de la rive nord du Vieux-Port.
  • Musée Grobet-Labadié
    Le musée Grobet-Labadié propose la richesse et la variété de ses collections permanentes, ainsi qu’une exposition autour du Centenaire (1919 – 2019) de la donation. Ateliers, concert et visites commentées.

Télécharger le programme trimestriel des musées

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet

VDM